mardi 3 juin 2014

Autrement dit...

"Votre résultat est inférieur à 5"

Autrement dit :
C'est négatif

Autrement dit : 
C'est un échec

Autrement dit : 
C'est mort. 

Autrement dit : 


Autrement dit : 
Nos deux embryons ont cessé de se développer

Autrement dit :
C'est la fin de FIV 1 (pour la sécu)

Autrement dit : 
C'est la fin de FIV 1 BIS (pour vous)

Autrement dit : 
C'est la fin de FIV 2 (pour mes parents)

Autrement dit : 
C'est notre 6ème échec (le décompte de la sécu n'est pas le mien. Je compte toutes les grosses claques que nous nous sommes mangées, y compris les protocoles avortés)

Autrement dit : 
Ma "prévision sur le long terme" ne se réalisera pas. 

Autrement dit : 
Nous sommes encore et toujours du mauvais côté des statistiques. 

Autrement dit : 
Je fais un pas supplémentaire vers le don d'ovocyte. 

Autrement dit : 
Cela fait exactement TROIS ANS ET DEMI que nous essayons d'avoir un enfant, sans succès. Et, à coup sûr, nous passerons la barre des QUATRE ANS. 

Autrement dit : 
J'ai vu la plupart des blogueuses que je lis depuis deux ans "monter dans le train". Alors que moi, je vais peut-être devoir changer de quai (pour une FIV-DO, dirigez-vous vers le quai B, s'il vous plaît.)

Autrement dit : 
Je vais devoir encaisser de nouvelles annonces de grossesses / de naissances dans mon entourage, sans être moi-même enceinte. 

Autrement dit : 
Je ne serai pas maman à 30 ans. 

Autrement dit : 
Je me suis gavée d'hormones pour rien. 

Autrement dit : 
Je revois ma gynéco dans un mois pour peser le pour et le contre (d'une 3ème tentative de FIV)

Autrement dit : 
J'ai toutes les raisons de garder ce blog ouvert.
Mais parfois... je doute que cela me fasse vraiment du bien.

***

Et Pourtant, vous savez quoi ? Le plus étrange ? 
J'ai l'impression que ça va. Ou disons... que ça ne va pas si mal que cela... 

Mais j'ai maintenant de l'expérience... Alors je reste méfiante. 
Je sais donc que, parfois, la douleur, soudain, s'abat sur vous sans crier gare, vous empêchant de vous lever, de sourire, d'aller travailler. 
Je sais donc que le plus dur n'est pas toujours l'annonce du résultat. Mais ce qui suit. Le vide. Et cette attente, dont je ne sais même pas si elle prendra fin un jour. 

31 commentaires:

  1. Oh non, je guettais, quelle tristesse, les mots ne servent à rien, je le sais que trop, prends soin de vous, et ne te décourage pas, tu es jeune et bientôt tu monteras dans le train d'une façon ou d'une autre, sur un quai ou l'autre.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chriswal, Cela m'a beaucoup touché de voir que tu avais laissé un petit mot en début d'après-midi. Merci pour ton soutien et tes encouragements. Je pense bien à toi, moi aussi. Et je continue à te lire, même si je ne commente pas beaucoup (je n'arrive plus à commenter quoi que ce soit d'ailleurs. Ni les bonnes nouvelles. Ni les mauvaises. Tout cela est tellement douloureux. Dans les deux cas...) Mais je suis contente que de nouvelles perspectives s'ouvre à vous avec cette nouvelle clinique. Bises.

      Supprimer
  2. Quelle tristesse, quelle injustice, encore une fois...
    Cette attente interminable et ces coups du sort...
    Je suis désolée que tu revives cela, quelle que soit ta prochaine FIV, do ou pas, j'espere fort que tu verras enfin le bout du tunnel...
    d'ici là, du courage et des pensées...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu dis, quelle attente interminable... Finalement, le résultat a été un soulagement, car il y a mis fin. Merci, en tous cas, pour le soutien et les pensées.
      J'ai vu que tu avais un petit coup de mou, aujourd'hui. Je le comprends. Mais ne perds pas espoir : la qualité de tes ovocytes laisse espérer une issue heureuse. Même s'il faut pour cela un petit TEC ou TEV supplémentaire. Des Bises.

      Supprimer
    2. Ps : l'expression "petit TEC" est malheureuse. Mais je veux dire par là que tu as toutes tes chances / le bon profil pour espérer une issue heureuse. Je ne voulais pas minimiser...

      Supprimer
  3. Bonsoir Octobre. Je lis ton blog depuis quelques temps et je suis triste de lire ce résultat.
    Je me retrouve dans tes mots..être enceinte ou maman avant 30 ans, on va mal mais pas si mal que ça..., encaisser les annonces (et y'en a énormément autour de moi)..bref un parcours vraiment difficile! Je comprends tellement ce que tu ressens.
    Pour ma part, je suis passée au don d'ovocyte.
    Je te souhaite du courage et de pouvoir rebondir rapidement.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me touche beaucoup que tu te "retrouves dans mes mots"... A la fois parce que ça donne un peu de sens à cette démarche de publier mes états d'âme sur internet. Et aussi parce que c'est rassurant de savoir que l'on est plusieurs à vivre les choses de cette façon. Je te souhaite que le Don te permette de vivre ton rêve. As-tu un blog ? Sinon, n'hésite pas à repasser par ici pour donner des nouvelles. :)

      Supprimer
    2. C'est vrai que ça fait du bien de se sentir comprise car ce n'est pas toujours le cas avec l'entourage.
      Je n'ai pas de blog mais je lis les votre tous les jours et j'ai une adresse mail si tu veux communiquer.
      Des bisous.

      Supprimer
  4. Je te lis depuis longtemps.. J'avais commenté y'a quelques mois quand on faisait une Inse en même temps.. Et ce que tu écris je pourrai l'écrire.. Tu me touches toujours en plein cœur...
    Ma fiv1 a été un réel échec aussi... Pause imposée pour quelques mois...On envisage de plus en plus le don..

    Tu parles de douleur, de contrecoups.. Et avec les vacances qui pointent leur nez après le rush de Juin, j'ai un peu peur justement que cette douleur en profite pour débarquer.. Plus besoin de faire semblant devant un "public", de faire comme si tout allait bien... Davantage de temps pour cogiter sur ce désir d'enfant.. Mauvais plan pour moi..

    Bref.. Je t'envoie pleins de courage, et même s'il faut encore se battre quelques mois, garde espoir..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens très bien de toi, Lunatic. Je suis contente d'avoir de tes nouvelles. Même si j'aurais préféré qu'elles soient meilleures... Ce que tu dis sur les vacances est très justes. J'ai justement commencé à y penser, hier... Mon mari n'aura quasiment pas de vacances, cette année. J'ai donc un peu peur, moi aussi, d'avoir trop de temps pour cogiter... Mais tubas raison. Il va falloir tenir, quelques mois encore. Des bises et à bientôt pour d'autres nouvelles.

      Supprimer
  5. :( les mots sont faibles, mais la déception grande tout comme mon soutien pour vous.
    Quelque soit le chemin à emprunter (don ou fiv supplémentaire), il t'amènera vers ton bébé. Courage, je sais que le temps se fait trop long et que le ras le bol est là, mais vous vous approchez du bonheur, je le crois.
    Pleins de bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes mots si doux, Miss. Prends bien soin de toi. :)

      Supprimer
  6. On ne se gave pas d'hormones pour rien...
    On tente, une fois, deux fois, trois fois, parfois quatre fois (bien après nos 30 ans) parce qu'on y croit, parce qu'on veut donner forme à notre vie de famille, "élever" ou transcender notre couple.
    Parfois l'après est une plus grande déflagration que l'annonce de l'échec.
    Oui. On ne va pas se mentir, nous sommes plusieurs à l'avoir vécu.
    Mais on oublie vite parce qu'on on veut une place dans ce putain de train.
    Il faut du temps pour digérer la déception, la blessure, la douleur. C'est un parcours individuel, personnel et je crois qu'il n'y a jamais de mots justes.
    Pour autant, ce blog montre que tu n'es pas seule ;)
    Nous sommes toutes, d'une manière ou d'une autre des "sœurs" de Pma, au parcours proche
    Douces pensées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si nous sommes un peu des soeurs, alors tu dois être une grande soeur plus expérimentée. Parce que tes propos sont d'une grande justesse, d'une belle maturité.... Merci de me rappeler qu'un échec n'est pas un retour à la case départ, mais la seule façon d'avancer. Des Bises.

      Supprimer
  7. Attendre, espérer, déséspérer, re-attendre...
    Tu as beaucoup de courage, le désir est plus fort que tout et je souhaite de tout mon coeur que ton voeu se réalise enfin.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton gentil petit mot, Mimi. Des bises. :)

      Supprimer
  8. Franchement désolée pour toi Octobre et tellement triste que tu doives en passer par tout ça pour être maman. La vie ne nous fait vraiment pas de cadeau.
    Je pense bien fort à toi et t’envoie des milliers de baisers de réconfort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Boupe. J'ai parfois peur de choquer ceux qui ont un parcours bien plus long ou bien plus difficile que le mien... Je sais que tu as traversé des épreuves bien difficiles, toi aussi... Mais, il faut que ça sorte... Merci à toi pour ton soutien et ton gentil petit mot. Des bises. Et bon courage pour ton nouveau protocole.

      Supprimer
    2. Tu sais, je ne pense pas qu'il existe d'échelle de la souffrance. On a tendance à vouloir tout comparer (parfois, ça nous rassure) mais on a chacun(e) notre parcours et la peine que l'on endure fait toujours aussi mal, peu importe le temps, peu importe le nombre de tentative...
      En tout cas, accroche toi, ne baisse pas les bras...
      Je t'embrasse.

      Supprimer
  9. Oh ma belle je suis désolée.

    Je me revois en février dernier, après l'échec de fécondation et l'annonce de mes ovocytes merdiques. Dans ma tête, tout était fini. J'étais déjà parti en Espagne. Et puis finalement, le miracle a eu lieu.

    J'espère qu'il aura lieu aussi bientôt pour toi, je croise les doigts.
    Mais tous ces échecs, toutes ces hormones, c'est pas pour rien. Chaque jour c'est un pas de plus vers votre petit. Ne te décourage pas.

    Bisous

    RépondreSupprimer
  10. Après avoir lu ton petit mot, je suis allée relire tes posts de février (j'étais moi-même en piteux état... Je n'avais donc pas été très assidue dans les lectures...). J'avoue que ce que tu racontes me donne envie d'espérer encore un peu. J'aimerais tellement que nos parcours continuent de se ressembler... jusqu'à leurs issues. Des bises. Et prends bien soin de toi.

    RépondreSupprimer
  11. plein de pensées .... Prenez soin de vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Cé. C'est ce qu'on s'efforce de faire. Prendre soin de nous... Pour continuer à être heureux malgré les embûches. Des Bises.

      Supprimer
  12. Je suis désolée de ce résultat. J'ai eu le même il y a 3 semaines. Je comprends ce que tu peux ressentir. Ces espoirs qui s'emballent malgré la lucidité. Prends soin de toi et prends le temps de digérer... Mille pensées pour vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tazounette. Effectivement, bien qu'on s'efforce se rester lucide, il y a toujours une part de nous pour y croire... Heureusement, d'ailleurs ! Mais ça rend la chute plus éprouvante... Des pensées pour toi aussi.

      Supprimer
  13. Je suis désolée de cette issue. De tendres bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Bounty. Des bises à toi aussi. :)

      Supprimer
  14. Pour certaines d'entre nous, c'est plus long :( et oui, c'est tellement lourd... Ces protocoles qui s'enchainent et ces échecs qui reviennent, implacables... Elle a pas beaucoup de pitié DNLP... Je t'embrasse tres fort...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est tellement dur d'être celle pour qui ça dur plus longtemps que les premières copinautes. Tellement dur de ne pas savoir si on ne sera pas aussi celle qui quitte la Pma sans enfant. À côté, la lourdeur des protocoles, ça me semble presque minime...
      Merci pour ton soutien, Lisette. Des pensées pour toi.

      Supprimer